La sonnette et le frein

Jacques Retouche 1-05665

Jacques
Date : 02/09/2015 – 13h30.
Lieu : Pont de Sully 75004
Trajet : Panthéon-Stalingrad-Pont de Sully

Vous tombez mal, j’ai faillit renverser une piétonne à l’instant. D’un seul coup, elle s’est mise sur la partie vélo, alors moi j’ai freiné. Ca m’arrive beaucoup. Enfin, de freiner, pas d’écraser les gens ! Faut faire quelque chose contre les piétons ! Il y a des piétons qui traversent sans regarder si un vélo arrive. Il faudrait mettre des signaux clignotants, mais si les gens ne regardent pas, ça ne sert à rien…il faudrait mettre des signaux sonores en fait : moi j’ai deux sonnettes ! En général j’anticipe, ça fait des années que je fais du vélo dans Paris, je n’ai jamais eu d’accident grave : je freine beaucoup, mais je n’ai jamais écrasé personne.

Après, j’ai vu dernièrement que quelqu’un en vélib s’était fait écraser dans le nord de Paris : il faut faire très attention aux camions, aux deux-roues, aux véhicules à moteur. C’est pas tellement les taxis – ils ne sont pas toujours agréables dans leur conduite, mais ils maîtrisent leur véhicule… Mais il faut calculer l’angle mort des uns et des autres : un camion s’est mal garé, on n’a plus de visibilité, il y a un risque, je comprends qu’on puisse avoir un accident. Il faut faire très attention, j’irais pas faire du vélo en écoutant de la musique parce que c’est très vite fait…j’ai pas d’ennemis, mais c’est vrai que, que ce soient des piétons, des deux-roues ou des voitures, il faut être sur ses gardes.

Mais sinon je suis ravi : là j’avais une réunion dans le nord de Paris, et j’y suis allé tranquillement. Bon, c’est un vélo électrique. Celui-là je l’ai depuis octobre, j’en avais un autre avant, le modèle en-dessous. Et j’ai aussi fait du vélo pas électrique. J’étais même abonné au vélib à un moment donné, parce que l’idée était intéressante. Maintenant je me sers de mon vélo électrique. Assez souvent, pas tous les jours : demain, c’est la manifestation des agriculteurs, on va laisser la place aux tracteurs.

Je suis le seul à faire du vélo dans ma famille, ils préfèrent les transports en commun – même ma fille qui fait un peu de vélo. Par contre, à mon travail, il y a des gens qui viennent travailler en vélo. On échange sur les endroits où on roule bien, comme dans le 13e où il y a énormément de pistes cyclables. Il y a des endroits où c’est plus difficile, il y a moins d’accès réservés aux vélos.

Le truc que je préfère à Paris, c’est les jours de manifs : les policiers regardent les manifestants d’un œil noir, ils empêchent les voitures de venir, mais en vélo on a une paix royale. Il faudrait qu’il y ait des manifs tous les jours à Paris.

J’apprécie le vélo parce que, contrairement à la voiture, y a pas de points de permis. Parce que moi du coup j’en ai plus de permis. Non, mais c’est pas pour ça que j’ai commencé ! J’ai commencé parce qu’on maîtrise bien mieux ses temps de transport. Regardez toutes ces voitures, elles servent combien d’heures par jour ? Une ? Et vous avez vu toute la place qu’elles prennent ? Si la politique de la ville de Paris, c’est de se débarrasser des voitures, ils ont raison. Vive le vélo !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s